Ludovic Lecordier

Ludovic Lecordier

T’es qui ?

Je suis un ancien timide qui s’est soigné, notamment via le théâtre et l’impro, et s’est découvert une passion pour l’enseignement, l’apprentissage et la formation.

Ton constat

J’étais ingénieur et j’ai bossé 3 ans dans un laboratoire de recherche. J’ai ainsi observé que certains ingénieurs communiquent très mal, mais vraiment très mal (même pour une simple transmission d’informations, même entre eux…). Et quand on s’y intéresse, finalement ça ne concerne pas que les ingénieurs car on communique tous, mais sans jamais avoir appris à le faire.
Mon deuxième constat est plus personnel : via le théâtre, j’ai appris à communiquer et j’ai eu les bons outils pour le faire.

Ta solution

J’ai créé Spontanez-vous pour aider et former les gens à mieux communiquer à l’oral, à se débarasser de leurs appréhensions et à transmettre leurs messages avec aisance et spontanéité.

Je me suis découvert une passion pour la formation et monter ma boite c’était aussi une solution pour faire un métier qui me plaisait.

Ton histoire avec Cowork

Elle commence il y a plus d’un an par une histoire un peu déprimante de lancement de projet depuis chez moi. Mais j’avais beaucoup de mal avec ce fonctionnement. Je repoussais, procrastinais… En fait j’avais besoin d’un bon coup de pied au cul pour avancer.

J’avais entendu parler d’espace de coworking à Grenoble. Je suis venu visiter Cowork In Grenoble, l’ambiance et l’état d’esprit m’ont tout de suite plus parlé ! Je suis resté travailler une journée pour tester, puis une deuxième, puis un mois et j’ai fini par prendre un abonnement annuel. Et maintenant je sais que c’est la meilleure décision que j’ai prise !

Travailler à Cowork m’a permis de faire décoller mon activité, grâce au rythme de travail que cela impose, la motivation vient aussi du fait que l’on paie pour aller travailler (le fameux coup de pied au cul…), sans oublier les aspects communautaires extrêmement importants. Grâce aux échanges avec les autres coworkers, on se remet en question, on apprend, on grandit. Au bout d’un mois chez Cowork j’ai donné ma première conférence. Grâce à tout ça, j’ai facilement gagné en visibilité, en reconnaissance et en chiffre d’affaires !

Quand t’es pas à Cowork, t’es où ?

En train de donner des cours d’impro. En formation ou en accompagnement individuel. Sur scène. En train de boire des bières.

Ton pouvoir magique ?

Faire s’amuser un groupe d’adultes comme des enfants en quelques minutes.

Ton pire cauchemar ?

Etre obligé de chercher un emploi salarié ! Je n’ai pas du tout envie de quitter le monde de l’entrepreneuriat maintenant.

3 choses qui font de toi quelqu’un d’unique ?

Mon nez.
Mon sens de l’humour.
Quand je réfléchis, j’ai besoin de marcher.

Quand est-ce qu’on peut te croiser à Cowork ?

Presque tous les jours, plutôt l’après-midi que le matin pour être sûr de me trouver.

Interview réalisée par Cécilia Pascal

Share this Post: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit RSS Email

Related Posts

Leave a Comment