Thomas Groc

Thomas Groc

T’es qui ?

Quelqu’un de 34 ans, qui recherche le bonheur. Je suis un peu comme Brice de Nice, mais à Grenoble…

Ton constat

Ma force c’est positionner les gens et services sur Google, maitriser les leviers web marketing tout en ayant une vision globale de la communication. Avant j’étais salarié pour des grands groupes et des startups, mais j’ai eu envie de donner du sens à mon travail. Maintenant je travaille sur des projets qui m’intéressent. Je mets mes compétences au service de mon entourage, des gens qui comptent. J’ai voulu répondre à une frustration : oui on peut se positionner face à des grands groupes installés !

Ta solution

J’ai créé Fashandy avec Fabrice pour proposer une approche globale de la communication pour les startups, et ce de manière abordable financièrement.

Je cherche à comprendre mes clients, leurs valeurs, pour leur proposer les bons canaux, leur présenter les personnes adéquats, utiliser les bons leviers… Au sein de Fashandy nous avons développé des outils plus spécifiques : d’abord les Bobinettes qui constitue le pôle vidéo et récemment Jumbe.fr qui est le pôle web. J’essaie donc d’articuler tous ces éléments de la bonne manière afin de traduire au mieux les valeurs de mes clients, pour qu’elles s’expriment, se voient et se diffusent.

Ton histoire avec Cowork

J’habite rue Bayard et j’ai vu Cowork s’installer juste à côté. En juin 2013 je suis venu y travailler quelques journées. J’y ai ensuite animé des ateliers. Pour moi c’était aussi une manière de soutenir le lieu. J’y ai énormément appris. Ca a été clairement accélérateur pour moi et mon activité.

Quand t’es pas à Cowork, t’es où ?

Au Douceur Café ou au Rencard (ah mince ça fait que des bars ça…). Ou au cinéma !

Ton pouvoir magique ?

Faire des connexions entre les idées, les projets et les gens. Savoir motiver les gens. Etre positif.

Ton pire cauchemar ?

Voir le FN devenir le premier parti de France. Et la pollution.

3 choses qui font de toi quelqu’un d’unique ?

Je peux plier mon pouce comme personne (demandez-lui pour le voir en vrai).
J’ai vécu la moitié de ma vie en Afrique et à l’étranger de manière générale : Nigeria, Gambie, Afrique du Sud, Berlin, Sydney.
J’ai fait une école d’ingénieur, puis une école de commerce, je parle donc aussi l’informaticien et le financier (un peu !).
Je surfe… et je suis prisonnier à Grenoble !
Je suis entrepreneur et pourtant je suis de gauche et je soutiens Eric Piolle.
Et je ne sais pas compter jusqu’à 3… ou je parle beaucoup !

Quand est-ce qu’on peut te croiser à Cowork ?

Pas le matin ! Plutôt en fin de semaine (mercredi, jeudi, vendredi). Il n’y a pas vraiment de règles…

Interview réalisée par Cécilia Pascal

Share this Post: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit RSS Email

Related Posts

Leave a Comment